Invocations du jeûneur

Invocation concernant le jeûne

Le jeûne consiste à s’abstenir de manger, de boire, d’avoir des rapports intimes et ce qui est interdit par la religion de l’Islam autant que faire soit peu.

Voici différentes douas à prononcer pour une personne qui jeûne ou veut jeûner.

Invocation de rupture du jeûne

Ces douas doivent être prononcer au moment de casser son jeûne.

Première invocation

La soif est dissipée, les veines sont abreuvées et la récompense restera avec la volonté d’Allah.

ذَهَـبَ الظَّمَـأُ، وَابْتَلَّـتِ العُـروق، وَثَبَـتَ الأجْـرُ إِنْ شـاءَ الله

Dhahaba z-zama’u wa btallati-l-curûqu wa thabata-l-ajru in shâ’a l-lâhu.

Source : Rapporté par Abou Dawoud (#2357, 2/306). Voir aussi Sahih al Jami’ (#4678, 4/209).

Deuxième invocation

Ô Seigneur ! Je te demande par Ta miséricorde qui embrasse toute chose de me pardonner.

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ بِرَحْمَـتِكَ الّتي وَسِـعَت كُلَّ شيء، أَنْ تَغْـفِرَ لي

Allâhumma innî as’aluka bi-rahmatika l-lâti wasicat kulla shay’in an taghfira lî.

Source : Rapporté par Ibn Majah (#1753, 1/557) et al-Hafiẓ l’a déclaré hassan dans son takhrij of al-Adhkar. Voir aussi Sharh al-Adhkar (4/342).

Partager :

Doua quand on est invité à rompre son jeûne chez quelqu’un

Que les jeûneurs mangent chez vous, que les gens vertueux prennent de votre nourriture et que les Anges prient pour vous.

أَفْطَـرَ عِنْدَكُم الصّـائِمونَ وَأَكَلَ طَعامَـكُمُ الأبْـرار، وَصَلَّـتْ عَلَـيْكُمُ الملائِكَـة

Aftara cindakumu s-sâ’imûna, wa akala tacâmakumu-l-abrâru, wa sallat calaykumu-l-malâ’ikatu.

Source : Rapporté par Abou Dawoud (#3854, 3/367), Ibn Majah (#1747, 1/556) et an-Nasai dans ‘Amal al-Yawm wa al-Laylah [296-298]. Al-Albani l’a authentifié dans Sahih Abi Dawoud (2/730).

Quoi dire quand on jeûne et qu’on est insulté ?

Je suis en état de jeûne, je suis en état de jeûne.

إِنِّي صَائِمٌ، إِنِّي صَائِمٌ

Innî sâimun ! Innî sâimun !

Source : Rapporté par al-Boukhari (#1894, 4/103) et Mouslim (#1151, 2/806).

Doua quand on jeûne et qu’on est invité à manger

Quand l’un de vous est invité à un repas, qu’il y aille. S’il jeûne, qu’il fasse des douas pour celui qui l’invite ; et s’il ne jeûne pas, qu’il mange.

إذَا دُعِيَ أحَدُكُمْ فَلْيُجِبْ، فَإنْ كَانَ صَائِمًا فَلْيُصَلِّ، وَ إنْ كَانَ مُفْطِراً فَلْيَطْعَمْ (وَ مَعنَى فَلْيُصَلِّ؛ أيْ : فَلْيَدْعُ)

Source : Rapporté par Mouslim (#1431, 2/1054).

Autres invocations sur le jeûne

Il est possible de jeûner n’importe quel jour de l’année, à des exceptions précises (exemple : le jour du aid, le vendredi seul, etc).

Mais on connaît tous la période de jeûne du mois de Ramadhan qui est un des piliers de l’Islam.

Retrouvez toutes les invocations liées au mois de Ramadan en cliquant ici.

Partager :

5/5 - (2 votes)
Retour haut de page